Site Lavigerie des Missionnaires d'Afrique (Soeurs Blanches et Pères Blancs belges)
THEMBALABASHA(1)


LE PROJET :

DONNER AUX JEUNES LES MOYENS DE CRÉER LE FUTUR.

Située à 60 kilomètres au sud de Johannesbourg, Orange Farm est une énorme Cité de 300.000 habitants. Les conditions de vie y sont pour la plupart très rudimentaires. Beaucoup de familles n'ont pas de revenus fixes. La pauvreté co-existe avec la maladie et la violence.
Depuis un peu moins de dix ans, la Paroisse St Charles Lwanga s'est développée dans la Cité en huit communautés de chrétiens animées par une équipe de Missionnaires d'Afrique.
Grâce au dynamisme créatif de ceux-ci et à la réponse positive des chrétiens, des projets de développement ont progressivement vu le jour :
un centre de formation pour adultes, un bureau de défense des droits des citoyens, une communauté Emmaüs locale, une organisation d'aide à la population touchée par le SIDA, des crèches, ainsi que le parrainage d'enfants orphelins.

Les jeunes d'Orange Farm souffrent de la précarité de la situation.


Ne voyant pas d'issue à leur pauvreté, certains quittent l'école vers l'âge de 13 ou 14 ans et s'engagent dans des activités criminelles.
D'autres, orphelins du SIDA, sont obligés de se « débrouiller » pour survivre à la misère, eux et leurs plus jeunes frères et sœurs.
Il y a aussi les nombreux jeunes de parents arrivés illégalement en Afrique du Sud : « sans-papiers », il leur est pratiquement impossible de s'inscrire à l'école.
Dans les cas les plus graves, les jeunes vivent sur la rue sans plus aucune attache avec le milieu familial.

THEMBALABASHA signifie « Espoir de la jeunesse ».


C'est un nouveau projet qui veut s'attaquer au problème des jeunes en les aidant à se mettre debout par eux-mêmes.

Le projet prévoit d'accueillir les jeunes de la rue, de répondre à leurs besoins de base, tout en découvrant leur histoire et en explorant leur potentiel pour mieux les aider à préparer leur futur.

Idéalement, il facilitera leur réinsertion familiale et scolaire, autrement il leur offrira de grandir dans une communauté de jeunes où ils seront formés professionnellement.

Le projet prévoit aussi le déploiement d'éducateurs de rue formés sur le terrain.
A l'écoute des jeunes, ces éducateurs tenteront de former les caractères à travers le jeu, les activités culturelles et l'enseignement informel.
Ils pourront aussi repérer les jeunes qui ont besoin de plus d'attention.

PARMI LES POSTES A FINANCER D'URGENCE :

Conversion de la maison en Centre d'accueil R 44.000
Frais d'accueil (20 jeunes pendant 3 mois) R 40.000
Formation de 2 personnes en "Développement Communautaire" R 10.000
6 Educateurs de rue (pendant 3 mois) R 6.000
TOTAL R100.000

Pour information : R 10 (Dix Rands) valent environ 1 €

Suivi du Projet

(1) Espoir de la jeunesse

Webmaster