Site Lavigerie des Missionnaires d'Afrique (Soeurs Blanches et Pères Blancs belges)

Rafiki nous donne des nouvelles
de son projet à Orange Farm


La semaine passée, j'ai commencé à organiser la remise en état du futur "Drop-in Centre" de Thembalabasha.
Je vous rappelle qu'il s'agit d'une petite maison sur un terrain d'un hectare qui a été complètement cannibalisée lorsque les fermiers blancs ont quitté dans la précipitation. Il ne restait, en fait, plus grand-chose : plus de toit, plus d'équipement ni électrique ni sanitaire, plus de fenêtres, plus de portes, plus de chambranles, ... une ruine!

La Société Lafarge, une société française de matériaux de construction établie, entre autre, en Afrique du Sud, a donné généreusement les 45.000 Rands nécessaires à la réparation sommaire de la maison. Cela nous permet de rendre la maison utilisable comme centre d'accueil pour une vingtaine de jeunes.
  • Une chambre de 4 mètres sur 4 pour deux éducateurs permanents,
  • une autre chambre de 4 sur 4 comme dortoirs pour des filles,
  • une grande pièce de 4 sur 6 comme dortoir pour les garçons,
  • une grande salle de séjour-salle à manger,
  • et une petite cuisine.

  • Les sanitaires devront être construits à l'extérieur.
J'ai déjà commandé un container de 6 mètres sur 2,6 mètres que nous transformerons en bureau après l'avoir transporté sur le terrain.

Il faudra aussi que j'acquière quelques maxi-tonnelles (structure en aluminium et toile en nylon) utilisées surtout en Afrique du Sud pour protéger les voitures du soleil. Ici, on les utilisera pour donner les classes d'alphabétisation à ceux qui ne sont pas scolarisables.

Le terrain a été utilisé comme champ de patates. Il faut donc le travailler, l'égaliser. J'ai demandé à Matthieu, confrère belge, de m'aider à planifier la plantation d'arbres fruitiers. On a commencé à creuser les trous (1m de long sur 1m de large sur un 1m de profondeur) pour chacun des 40 pêchers et pruniers que l'on veut planter tout autour du terrain.
Un morceau du terrain sera transformé en terrain de foot, une autre partie deviendra un potager...

Demain, on commence à poser les poutres pour compléter le toit qui existe déjà sur un tiers de la maison. Lundi, on posera les tôles. Deux futurs éducateurs viendront alors habiter dans la partie plus ou moins habitable de la maison pour que l'on puisse aménager le reste de la maison sans se faire systématiquement voler pendant la nuit.
Depuis trois jours, l'électricien travaille à la pose d'un éclairage de sécurité...(Jeudi, le 6 février 2003)


Pour une vue d'ensemble du projet, cliquer sur l'image

Pour la suite du Projet... ici !

Webmaster